Plus de pouvoir d’achat pour les retraités modestes

14680679_10210872716591564_4230128625259209235_nDans le cadre de l’examen du Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale, la Commission des Affaires Sociales de l’Assemblée Nationale a adopté un amendement dont je suis co-signataire qui va améliorer le pouvoir d’achat de plusieurs centaines de milliers de retraités modestes.
Avec des Députés de la Majorité, nous avons donc proposé d’augmenter le seuil du revenu fiscal de référence à partir duquel les personnes retraitées sont exemptées de la Contribution Sociale Généralisée (CSG). Cette mesure devrait toucher 480 000 ménages qui bénéficieront désormais d’un taux 0 de la CSG et d’un gain moyen de 540 euros de revenus par an.
Aujourd’hui, pour bénéficier de cette exemption de la CSG, un retraité doit gagner 10 676 euros net par an soit 1206 euros net par mois. Avec cet amendement, ce seuil passe à 11 210 euros par an soit 1255 euros par mois.
Le budget 2017 prévoit également que les retraités ayant recours à des aides à domicile ou des employés de maisons pour les aider dans leur vie quotidienne auront désormais droit, non plus seulement à une réduction mais à un crédit d’impôt. C’est-à-dire que même les ménages ne payant pas ou plus d’impôt en bénéficieront car ils se remboursés des montants correspondants.
Au total, cette mesure devrait bénéficier à plus de 1,3 million de ménages.
Pour bien vieillir dans le Tarn, il faut pouvoir vivre de sa retraite dignement. Avec ces deux mesures, la Majorité continue d’œuvrer pour améliorer le pouvoir d’achat des Français les plus modestes.